« Durant ces vingt dernières années la question du langage a dominé dans les systèmes théoriques, dans les sciences dites humaines, et elle est entrée dans les discussions politiques des mouvements de lesbiennes et de libération des femmes. C’est qu’il s’agit là d’un champ politique important où ce qui se joue c’est le pouvoir… » Monique Wittig, La pensée straight.

Depuis qu'il y a des hommes et qu'ils pensent, ils ont chacun écrit l'histoire dans leur langage : au masculin. Les Guérillères s'écrivent comme sujet collectif à la troisième personne du féminin pluriel. Dans les lacunes des textes magistraux qu'on nous a donnés à lire jusqu'ici, les bribes d'un autre texte apparaissent, le négatif ou plutôt l'envers des premiers, dévoilant soudain une force et une violence que de longs siècles d'oppression ont rendu explosives.

Concert-lecture en alsacien, arabe, anglais et français des “Guérillères” de Monique Wittig. Musique par Noufissa Kabbou & Emmanuel Simula, Charlotte Vix & Laura Strubel. Lecture par Aline Martin.

Proposé par A livre ouvert/wie ein offenes Buch

Grâce au soutien de la Ville de Strabourg-Eurométropole, du Conseil Départemental du Bas-Rhin, de la Région Grand-Est et de la DRAC Grand-Est

#moniquewittig #penseestraight #concert #musique #hommage #strasbourg #feminisme #8mars #masculinfeminin